Les derniers préparatifs avant le départ sur Halifax

 

Préparation de notre véhicule pour le transport vers Halifax

Ces préparatifs nous auront donné beaucoup de mal, tout était prêt pour un départ début avril, depuis Anvers, billet d’hôtel et d’avion réservé, quand 3 semaines avant le départ, nous recevons un mail pour nous informer de l’annulation du bateau !

Heureusement, la Seabridge que nous avions mandatée pour réserver nos billets et assurances du bateau a bien réagi. Nous avons pu réserver un autre cargo, au départ de Zeebrugge aux mêmes dates. A ce jour, (le 25 mars), notre véhicule est parqué sur une aire dans le port en attendant l’arrivée du bateau, le Tomar.

Avant la prise en charge du véhicule par la compagnie Wallenius Wilhelmsen, propriétaire du Tomar ; il a fallu se mettre en conformité avec une liste d’exigences, qui pour la plupart tombent sous le bon sens. Une grosse difficulté, pour obtenir un certificat de « gaz free » pour la bouteille GPL. La société  APAGAZ, à Bruxelles, nous a bien aidé, en vidant la bouteille de GPL, la lavant et en dévissant le robinet d’entrée du gaz et surtout en nous délivrant le certificat « gaz free ».

L’arrivée du Tomar à Halifax, est prévue au 10 avril, le véhicule sera lui disponible le 12 avril, après avoir rempli les formalités d’usage. Notre billet d’avion est réservé pour un départ de Nice le 10 avril et une arrivée le soir tard, à Halifax, par Amsterdam et Toronto.

Le Tomar

 

Le 24 mars, notre camping car est pris en charge par la compagnie maritime à Zeebrugge, on le retrouvera à Halifax le 12 avril.

Le transport sur Zeebrugge a été l’occasion de nous rassurer sur les options du véhicule et le confort qu’il nous apporte. C’est aussi la visite de : 

  • l’hotel Dieu à Beaune et de ses Hospices avec ses tuiles vernissées de Bourgogne

 
 

 

·       Brugge, la Venise de la région Flamande, ville historique magnifique à visiter

 
 

 

Les vaccins et médicaments

Avec l’aide d’un service dédié, « consultation du voyage », nous avons passé en revue les pays traversés, les risques associés, notre carnet de vaccination, que nous avons complété avec la fièvre jaune, la typhoïde et l’hépatite A pour Hélène. Puis, le carnet a été remplacé par un carnet international de vaccination.

Pour finir, le médecin nous a prescrit une liste de médicaments pour construire une pharmacie de premiers soins.  

 

Assurance protection médicale

Pour les voyages de plus de 90 jours, notamment aux USA et Canada il faut se protéger contre les risques d’hospitalisation qui peuvent vite devenir un cauchemar. Après analyse et comparaison, c’est l’assurance Chapka, cap aventure que nous souscrivons, pour un cout d’environ 210€ pour un couple et par mois, elle nous couvre bien et nous rassure pour ce long voyage.

Assurance véhicule

Outre l’assurance maritime que nous avons souscrit pour couvrir les petits et gros risques qui pourraient intervenir pendant la traversée (850€), il nous faut nous assurer pour le Canada et USA avec une très bonne assurance, prévoir 2700€ pour 6 mois, en tout risque. Nous contracterons d’autres assurances à l’entrée de chacun des pays que nous traverserons par la suite.

 

Permis international

J’ai dû refaire mon permis poids lourd qui impose une visite médicale à 60 ans, et faire aussi un nouveau permis international.

 

Réalisation d’une cloison entre la cellule arrière et la cabine avant

Pour éviter les tentations pendant le transport maritime, il est fortement conseillé de mettre une cloison entre la cellule et la cabine avant. Je l’ai réalisé en tôles d’aluminium qui protègeront le sol du garage arrière, après la traversée.